Peintures et dessins

Claire Chauvel est à mon sens la digne héritière de la peinture paysagère Édéniste. Elle poursuit paradoxalement la recherche d’espace végétal peu, voire pas du tout, domestique dans un monde de plus en plus urbanisé. Elle se positionne presque comme une figure prophétique à l’aube de grands changements climatiques. Claire Chauvel annonce fièrement le retour du Sauvage. Sa pâte laisse percevoir les tourments chers à Courbet, Monet, Cézanne, Derain. Cependant elle sait aussi parfaitement réinventer le genre, elle synthétise en réduisant sa représentation à des formes et des couleurs brutales essentiellement expressives, s’inscrivant ainsi dans le monde de l’art le plus contemporain avec l’élégance d’une peinture qui n’est pas sans rappeler celle d’Alex Katz lors de son exposition New Landscape chez Thaddaeus Ropac en 2016. […]
Marc-Henri Garcia
Extrait du communiqué de presse de Monument du déluge, exposition personnelle de Claire Chauvel à la Galerie 5un7 à Bordeaux en 2018